Paroles de fan : interview d’Isabelle

Toute l'actualité de Vincent Niclo - blog fan

Paroles de fan : interview d’Isabelle

Paroles de fan : interview d’Isabelle

Je m’appelle Isabelle RAMBAUD,  j’ai 51 ans, je suis mariée à Patrick et je suis la maman de trois grands enfants Raphaël, Maxence  et Lorraine 14ans. J’habite à Lauzerville  commune située à une dizaine de km de Toulouse. Depuis un mois j’ai un nouveau travail en tant qu’animatrice dans un CLAE. C’est un travail qui me plait car il faut le faire sérieusement parce qu’on est au contact des enfants, sans jamais se prendre au sérieux.  Je suis aussi une très grande supportrice du STADE TOULOUSAIN.  Côté musique, j’adore la variété française en général, et le jazz car je joue du saxophone depuis plusieurs années.

Isabelle et Vincent Niclo le 19 mars 2017 à Toulouse

Le portrait chinois

  • Si tu étais un film ? Sans hésiter ce serait Le grand bleu, le seul film que j’ai réussi à voir au moment de sa sortie au cinéma deux fois en un weekend.
  • Si tu étais un clip musical ? Le clip de Vincent « Qu’on me regarderait » enregistré sur des images de son concert à la salle Pleyel. C’est tellement rare un artiste qui rend hommage ainsi à son public.
  • Si tu étais un instrument de musique ? Le saxophone parce que j’apprends à en jouer depuis des années.
  • Si tu étais un pays ? Kiribati, pour le dépaysement, pour les fonds marins et puis c’est un joli nom pour un pays.
  • Si tu étais une citation ? « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse » Nelson Mandela
  • Si tu étais une pièce de la maison ? Ma chambre car j’adore mon lit qui est mon plus fidèle compagnon, c’est toujours une déchirure de le quitter chaque matin et un réel plaisir de le retrouver le soir avec mon mari dedans.
  • Si tu étais un super pouvoir ? J’aimerai avoir le pouvoir d’arrêter la guerre sur la Terre pour que tous les êtres humains puissent vivre en harmonie et en paix quelques soient leurs convictions politiques,  religieuses ou économiques.
  • Si tu étais un jour de la semaine ? Le dimanche
  • Si tu étais mauvaise habitude ? La gourmandise et la curiosité ex aequo
  • Si tu étais une qualité ? La fidélité en amitié, parce que j’ai appris à écouter les autres et à partager avec eux.

L’interview

Comment as-tu connu Vincent Niclo et pourquoi ce coup de cœur ? Je pense que j’ai remarqué Vincent au cours de la fin de l’année 2014 lors d’une émission de télévision, mais je ne me souviens plus de laquelle. Je peux dire que j’ai été admirative de sa puissance vocale et de son charme qu’il dégageait ce jour-là. J’ai eu envie de le voir sur scène pour mieux le découvrir. Comme il était en tournée pour 1er rendez-vous, j’ai regardé et j’ai vu qu’il venait à Toulouse en Février 2015. J’ai proposé cela à mon mari, qui m’a suivie. J’avais juste dit à mon mari : « on va passer une bonne soirée, il chante du lyrique et aussi Luis Mariano ». Je n’avais à cette date encore aucun CD de Vincent, mais sa voix me plaisait déjà beaucoup.

Pourrais-tu nous raconter tes impressions la première fois que tu as vu Vincent sur scène ? De cette première fois où j’ai vu Vincent, je conserve de nombreux souvenir. J’étais assise assez loin dans la salle du casino Barrière, au dernier rang avant  les marches, et donc je n’étais pas forcément bien placée. Il y a tout d’abord l’entrée sur scène de Vincent sur La Danza. Tout de suite c’est magnifique, on est dans l’ambiance, il y a aussi la tenue de Vincent, très cintrée qui lui va parfaitement comme un habit de lumière. Je garde aussi le souvenir de son apparition  tout de blanc vêtu lorsqu’il interprète Skyfall. J’ai vraiment cru voir James Bond  sur scène prêt à sortir son arme. Cependant mon plus grand souvenir de cette première rencontre reste à jamais son interprétation de « Maman la plus belle du monde » lorsque la musique s’arrête et que Vincent nous la chante sans micro, juste avec la puissance de sa voix. J’en ai encore la chair de poule quand j’y repense. Quand je revois cela sur son DVD live du Chatelet, j’en frissonne de plaisir.  Enfin le dernier souvenir que j’ai de cette soirée est que j’ai été incapable de lui tendre la main quand il est passé parmi les spectateurs quand il chante Ce n’était qu’un rêve. Pour moi le rêve n’était pas fini.

Il est prévu un nouvel album pour 2018. Comment l’imagines-tu ? Vincent est capable de chanter dans des registres vraiment différents. On le voit dans le lyrique, dans la variété de Luis Mariano, dans l’univers un peu plus jazz de Michel Legrand ou de sa participation à l’album Forever Gentlemen.  Pour cet album en préparation, j’aimerai bien un univers complètement jazz. Si possible avec un Big Band, avec des cuivres comme des trompettes, des saxophones, des trombones à coulisses et toujours un piano, une contrebasse, des percussions ; un peu comme il l’avait fait avec Michel Legrand à Paris en janvier 2016.

Comment définirais-tu Vincent en 3 mots ? C’est une question difficile de définir Vincent en trois mots. Le premier mot serait SIMPLICITE. Il est simple avec son public, il ne triche pas quand on va le voir, il essaie toujours d’être attentionné quand il vient à notre rencontre.

Le second mot serait GENEROSITE. Il est généreux sur scène, il donne tout ce qu’il a et s’il le pouvait, je crois qu’il donnerait encore plus.  Sa générosité, il l’exprime aussi envers sa famille qu’il ne manque pas de saluer à chaque fois qu’ils sont présents dans ses spectacles. Il est aussi généreux quand il accueille des jeunes artistes prometteurs en première partie de ses spectacles pour leur donner un coup de pouce. Il est encore généreux quand il s’engage envers de nombreuses causes et associations en particulier « Une jonquille pour Curie ».

Le troisième mot serait EMOTION. C’est l’émotion qu’il dégage, qu’il envoie au fil  de ses chansons, mais aussi au travers de ses larmes de joie quand il est sur scène.

Si tu devais promouvoir son dernier album en cinq mots lesquels utiliserais tu et pourquoi ? BEAU car c’est bien écrit tant sur le plan de la musique que sur le plan des paroles, la collaboration entre Vincent, Pascal Obispo et Lionel Florence a produit une grande alchimie dont le résultat est cet album 5.O.

EMOUVANT car Vincent nous dévoile une grande partie de sa vie privée, de moment difficiles qu’il a vécu que ce soit la perte d’un ami, la séparation de ses parents, la complicité avec son frère, ses difficultés à dire son amour.

CONFIANCE car Vincent a fait confiance à Lionel Florence et Pascal Obispo pour ce beau chef d’œuvre complétement différent de ce qu’il avait fait précédemment.

NU, à cause de la pochette du disque, si belle photo de Vincent.

INTIME pour toutes les raisons que j’ai citées plus haut.

As-tu un message à faire passer à Vincent ? Je souhaite pouvoir lui dire merci pour tout ce qu’il m’offre comme joie mais aussi comme réconfort dans les moments difficiles depuis 2ans que je le suis vraiment.
Il y a quelques semaines j’ai perdu mon papa, et à ses obsèques j’ai choisi de mettre l’Ave Maria chanté par Vincent. A la suite de ceci je lui ai envoyé un message pour le lui dire, et j’ai été très touchée et émue par sa réponse. Je souhaite aussi pouvoir lui dire de continuer ainsi, de ne pas changer, de rester toujours au contact de son public qui lui est fidèle. Enfin si Vincent recherche  de nouveaux paroliers, je veux lui dire que j’aimerais bien me mettre sur les rangs car j’adore écrire.

Pour finir, as-tu des idées d’actions/ projets que tu aimerais voir apparaitre sur ce blog ? Ce blog est bien fait, j’aimerais qu’il puisse permettre de créer d’avantage de lien au sein de la Family, même si les réseaux sociaux sont parfois plus efficaces.  
En plus de la rubrique petites annonces, on pourrait avoir une rubrique « Et si on se rencontrait » pour se proposer des rendez-vous en régions en dehors des concerts de Vincent.

2 Responses

  1. BILES Nicole dit :

    Très beaux commentaires qui correspondent tout à fait à ce que je ressens et pense de Vincent : un artiste complet ,une voix unique et des qualités humaines peu communes…Fan depuis « Autant en emporte le vent »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vincent Niclo - L'actu

GRATUIT
VOIR